5 (+ 1) points à maîtriser avant de (faire) créer son site

à savoir avant de créer son site webC’est décidé: « Je me lance en ligne ».

Là, selon vos connaissances et votre personnalité vous allez commencer à chercher la meilleure solution. Parions qu’en top liste de vos critères de choix vous allez placer le prix. Normal. Et pourtant, ce n’est pas vraiment une bonne idée. Cette façon de faire vous amènera, trop souvent, à court ou à moyen terme, vers des mauvaises surprises ou des déceptions.

Pour vous accompagner dans le choix du prestataire et de la solution à utiliser, nous vous donnons une première liste de 5 points à maîtriser pour faire le bon choix pour un site qui boostera votre business en ligne, et qui sera un vrai compagnon de travail. Un outil efficace et non pas un poids à tirer au quotidien alors que vous avez déjà le nez dans le guidon et que votre énergie doit rester concentrée sur le développement de votre activité

1. Le nom de domaine

Le plus souvent le nom de domaine correspond à la dénomination sociale de l’entreprise. Si l’entreprise est en création, la réflexion sur le nom de domaine et l’extension (.com .fr .lu .net …) à utiliser sera menée au niveau du business plan ou du plan marketing. Il doit être le reflet de votre activité et être facile à mémoriser. Sur le plan pratique, il doit faire entre 3 et 63 caractères (lettres de l’alphabet, chiffres de 0 à 9, tirets, les lettres accentuées). Tout comme la marque, le nom de domaine peut faire l’objet d’un dépôt de marque et être protégé. Même si vous n’en êtes jamais vraiment propriétaire, car un nom de domaine se loue, mais ne « s’achète » pas.

2. Les objectifs

Bien avant d’aller trouver une agence web, le ou les objectifs que vous souhaitez atteindre en utilisant votre site web doivent être bien clairs dans votre esprit. Sans quoi vous risquez de vous emballer sur des fonctionnalités qui ne seront au final que des gadgets et dont vous vous servirez peu ou prou.

  • Dans quelle sphère ? E-business? E-commerce? etc…
  • Pour quel usage ? Vendre ? Notoriété ? Internationalisation

3. Les cibles

Bien savoir à qui on s’adresse, notamment en fonction des objectifs, est un véritable atout. Selon le public auquel vous vous adressez, le vocabulaire sera différent, ainsi que les tournures de phrase, les expressions. La méthode des personas est une méthode simple, efficace qui donne de très bons résultats si on va jusqu’au bout de la démarche. De plus, les outils d’analyse du trafic sur les sites remontent des données de plus en plus utiles pour ce point.

4. Le contenu et son évolution à 6 mois/un an/3 ans

La réflexion sur le contenu à publier est encore trop souvent menée après la création du site. C’est une erreur importante. En effet, le contenu guide la navigation et l’organisation du site internet, interviennent dans la réflexion marketing et dans le choix de la solution de publication, dans les expressions clés. Savoir à qui on parle, et utiliser un langage qui lui ressemble, permet d’apparaître dans les moteurs de recherche au moment où cette personne (et pas une autre) fera une recherche sur votre offre de services/produits.

5. Les fonctionnalités

Voilà bien un point qui semble nébuleux pour les personnes dont le web n’est pas le métier. C’est quoi une fonctionnalité ? Comment l’exprimer ? Pour faire simple, disons qu’une fonctionnalité c’est juste une action que fait l’internaute sur le site internet pour rencontrer un des objectifs du site. Pour savoir quelles fonctionnalités vous seront utiles, référez-vous à vos objectifs et aux moyens de les atteindre. Par exemple: vous souhaitez recueillir de nouveaux emails? La réponse: un formulaire, des concours, une enquête en ligne…

5+1. Les compétences (et le temps) que vous possédez (ou pas)  ?

Une fois que vous aurez identifié les points ci-dessus, il vous reste à répertorier (sans tricher) les compétences que vous possédez. Quand vous avez toutes les réponses, il vous reste à trouver comment combler vos faiblesses. Au choix: vous suivez des formations, vous faites appel à l’équipe, ou vous faites appel à des compétences externes. Il faut juste être réaliste, à l’heure actuelle, tout faire tout seul est assez difficile. Faire appel à l’équipe reste une bonne alternative, d’autant que cela permet d’élargir les points de vue et de confronter les expériences. Attention toutefois à ne pas vous faire prendre au piège du petit neveu du cousin du voisin. Mais ça, c’est un autre sujet 😉

Je souhaite être accompagné dans la définition de mon projet